RÉSIDENCE
"LA ROCHE D'AJOUX"

(Résidence Autonomie)
Le Bourg, 69790 PROPIÈRES

tél. : 04.74.03.74.00

 

Actualités Accueil
Logements Services
Tarifs Liens Contact

Projet Ecole | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011

Vendredi 22 décembre 2017 – Le traditionnel repas de Noël de la Résidence

Une quarantaine d’écoliers occupent la salle de restaurant. Aux fourneaux Catherine, aidée par Emmanuelle et une toute mignonne stagiaire. Jeanne est absente, elle a la grippe. Quelques bénévoles sont au service, elles déjeuneront au salon avec les résidents. Une atmosphère festive et chaleureuse envahit la résidence, le temps se cristallise. Au menu : toasts de Noël, terrine de truite aux amandes, bouchée à la reine (plat fétiche, bien relevé qui n’a d’autre ambition que d’être saucé jusqu’à la dernière goutte), fromage, puis l’incontournable bûche au chocolat (la bûche c’est l’esprit de famille, de partage, un repère gustatif fort ancré dans la mémoire de chacun, souligne le directeur de la création chez Lenôtre), papillotes, clémentines, café. Au chapitre vins : robe soyeuse, reflets ambrés, bulles légères, une sélection toute en finesse.

 

Puis les générations se sont rassemblées, chaque écolier a reçu une paire de manchons (travail des résidentes dans le cadre de l’atelier tricot). En remerciements les enfants ont interprété quelques poèmes de Jacques Prévert. Nous espérons que ce repas fut pour tous un moment de bonheur et de complicité.

 

Lundi 18 décembre 2017 – Passage du Père-Noël à la résidence

C’est le passage du Père Noël à la Résidence – Madame Prost, correspondante du Progrès est sur place. Une vingtaine d’enfants de la maternelle de Propières et du CP de St-Clément (accompagnés par Alexandra et Delphine) interprètent et miment plusieurs chants illustrant cette fête : l’as-tu vu ?- toc, toc, toc, Père Noël es-tu là ?- petit papa Noël- etc. Les enfants ont confectionné de belles cartes pour leurs aînés. Puis arrive le Père Noël, une volumineuse barbe blanche, reluisante, pas un brin de poussière… il doit commencer sa tournée !… à son bras un panier rempli de friandises. Des regards assurés et ardents qui semblent dire : vais-je réussir à le séduire pour obtenir mon sachet de friandises ! le panier se vide. Puis c’est le goûter intergénérationnel autour de délicieux gâteaux au chocolat confectionnés par Nathalie et accompagnés de jus de pomme. Trois bénévoles sont là pour assurer cette alchimie particulière, mélange d’émotion, de douceur, de nostalgie et d’expression musicale.

 

Automne 2017 – Atelier tricot, Studio de la Création : manchons (ou mitaines)

En Ecosse on parle de chauffe-poignets, au Canada de moufles. Ils vont accompagner à la perfection les manches retroussées des écoliers du R.P.I. et leur réchauffer le pouls. C’est le cadeau que les résidentes vont offrir à chacun des enfants lors du repas partagé du 22 décembre 2017. Une création strictement limitée (45) et « made in Résidence La Roche d’Ajoux ». Des tricoteuses expérimentées et pour les accompagner : des bénévoles qui ne manquent pas de ressort. Aimer vieillir et partager, deux luxes du temps qui passe.

 

 

Mardi 5 décembre 2017, le MIEUX-ÊTRE par les sons et les vibrations

Instruments de musique et Bols Tibétains, par Monsieur Frédéric Scarnato : participation de 15 résidents et 3 bénévoles. Un « concert méditatif » pour harmoniser nos chakras (centres énergétiques).

Un bâton de pluie aux doux crépitements (en cactus du Chili). Une Fujara : grande flûte en sol qui n’a que trois trous et dont la rallonge permet d’envoyer l’air dans le bec (origine : les monts Tatras en Slovaquie). Le Hang Drum ou Handpan, de la famille des idiophones, inventé à Bern dans les années 2000, un volume lenticulaire creux composé de deux coupelles métalliques embouties. Il suffit d’effleurer l’instrument avec les doigts pour faire sortir les sonorités les plus douces (hang = main en dialecte bernois). Les Tingsha : cymbales tibétaines (constituées de 7 métaux) utilisées dans la culture bouddhiste, une pure sonorité. Le Tubalophone (Inde) aux sons cristallins, tantôt percussifs, tantôt doux, selon les jeux de mailloches ou de doigts, le compagnon du Gong. Le carillon Koshi, fabriqué au pied des montagnes pyrénéennes selon une technique artisanale raffinée (huit cordes soudées à l’argent sur une rondelle de métal fixée à la base d’une caisse de résonance cylindrique) quatre mélodies (les quatre éléments : Terra, Aqua, Aria et Ignis).

Les Bols Tibétains aux soins sonores, de puissantes vibrations, la fréquence est montée en faisant tourner la mailloche au bord du bol, plusieurs bols de différentes sonorités peuvent être utilisés en même temps. Après une profonde relaxation, les participants ont pu faire naître sons et vibrations sur les instruments présentés.

 

 

Lundi 4 décembre 2017 - Prévention sécurité-incendie, par Monsieur Yves Janin

Treize résidents, tout le personnel, une aide-ménagère, une bénévole. Être attentif à son environnement. Comment un incendie peut se déclencher, court-circuit, bloc-prises dont la puissance est inférieure à la somme des puissances des appareils branchés… Rappels sur l’intensité en Ampère (I), la résistance en Ohm (R), la puissance en Watt (P), la tension en Volt (U) : P=U x I, I=P/U, R=U/I. Ne pas mettre de linge sur les lampes, sur les radiateurs électriques, pas d’eau sur un feu électrique, vérifier une fois par semaine les scellés de l’extincteur, point de rassemblement en cas d’incendie (panneau de couleur bleue)…

« Dans l’incendie, ils ont tout perdu… il ne leur reste que les yeux pour pleurer »

 

Flash-back sur un épluchage de légumes

 

Périodiquement, la poirée fait l’objet de toutes les attentions, un temps retrouvé, un retour au savoir-faire qui rapproche et génère échanges et souvenirs.

 

 

Prévention de la perte d’autonomie

Dans le cadre du CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) avec la participation financière de la CNSA et du Département du Rhône, trois conférences ont été organisées à la résidence, sous l’égide du CRIAS-MIEUX-VIVRE : mémoire, ouïe, vision. Treize à quinze résidents, la maîtresse de maison, quelques membres des familles et une ou deux bénévoles ont participé à ces conférences.

Mercredi 25/10/2017. La MÉMOIRE, avec Madame Sabrina Loison. Quelques explications sur la mémoire (à court terme, à long terme), comment entretenir sa mémoire : moyens mnémotechniques, quiz, petit livret d’entrainement remis à chaque participant (se concentrer, être attentif, jouer avec les mots, trouver le message caché…). Dans la suite de chiffres de 0 à 100, combien y-a-t-il de 9 ? Cherchez ?

Mercredi 8/11/2017. L’AUDITION, avec Madame Emilie Allain, ergothérapeute. Comprendre le système auditif, les atteintes, la presbyacousie, les signes qui ne trompent pas, les conséquences de la perte auditive : que faut-il faire, quels sont les traitements, les aides techniques et financières ? (l’appareillage auditif est le seul traitement efficace). « Parmi nos cinq sens, l’audition est certainement celui de la communication par excellence, support privilégié de toutes les émotions, de la nuance des mots comme des intonations, l’audition offre une autre dimension de la vie : celle du relief » (Inserm U254. Montpellier).

Mercredi 22/11/2017. La VISION, avec Monsieur Arnaud Ducharne, ergothérapeute. La déficience visuelle, les pathologies courantes (la rétinite pigmentaire, la dégénérescence maculaire, la rétinopathie diabétique, le décollement de la rétine, le glaucome, la cataracte, les affections de la cornée). Les aides techniques ont particulièrement intéressé les résidents : chemin lumineux, bandeau lumineux de lit, réveil parlant, logiciel d’agrandissement d’écran, loupe électronique…

Un bon retour des participants sur ces trois conférences. « Le but de la conscience est de maintenir la vie le mieux possible ». Les supports des interventions sont à la disposition des résidents et de leur famille.

 

 

Mardi 31 octobre 2017, La RRA à l'honneur dans le Progrès

 

Mercredi 18 octobre 2017 - Rencontres intergénérationnelles

Organisées par VHB en collaboration avec les acteurs du « Bien Vieillir » sur le Haut-Beaujolais, salle Fontalet à Monsols. Les bénévoles ont accompagné 11 résidents pour cet après-midi partagé.

14h15 - Suite à un problème technique, les échanges (par petits groupes) entre les collégiens et les personnes âgées ont dû précéder la projection du film (dommage), aussi les sujets abordés au sein des groupes ont été divers et variés.

15h - Projection du film « Le Potager de Mon Grand-Père », documentaire d’1h16, réalisé par Martin Esposito sur le jardin de son grand-père Vincent Esposito. Nous sommes en Provence, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. L’aïeul, de 85 ans, lui transmet son savoir, un peu de ses racines et les secrets de ce potager cultivé avec amour et nostalgie pour sa femme disparue. Le potager de Vincent, c'est un peu le désordre, mais il revendique cette anarchie horticole car il n’est pas prêt à se plier aux lois du marché. Il regarde le potager de son voisin aux légumes parfaitement alignés, aux calibres parfaits, poussés à l’aide de produits « peu recommandables ». Martin, en élève appliqué, pose des questions, copie les gestes de l’aïeul, partage les valeurs et le savoir-faire d’un monde oublié. On sème, on cueille, on récolte, on fait des conserves en vue de l’hiver à venir. Un hymne à la vie qui véhicule avec émotion des messages, sur la nature à protéger, la famille, l’amour, la transmission. Les photos sont superbes, un documentaire bien choisi pour ce « mercredi partagé ».

 

Samedi 14 et dimache 15 octobre 2017 - Dimanches d'automne avec le CCAB

Dans le cadre des DIMANCHES D’AUTOMNE en HAUT-BEAUJOLAIS, organisés par le CCAB (Centre Culturel Associatif Beaujolais) en collaboration avec la Mairie et la Bibliothèque Municipale de Propières, le dévouement des bénévoles a permis aux résidents de la Roche d’Ajoux d’assister avec bonheur à deux manifestations : samedi 14 octobre : « Un Moment avec Prévert » et dimanche 15 octobre : « Cadi Matos et Chansons françaises non périssables ».

 

Jeudi 5 octobre 2017 – Histoire des plantes dans les civilisations, Mme Ducroux

Usages et Traditions – Le jardin médicinal est omniprésent dans les monastères du Moyen Age, ce « jardin des simples » se situait en général dans l’espace de l’infirmerie, près de l’apothicaire. Un petit commerce entourait l’activité : une pharmacopée médiévale.

L’ail des ours : déjà utilisé par les Celtes et les Germains comme plante purifiante. Des traces ont même été retrouvées dans les habitations du Néolithique. L'achillée millefeuille ou sourcil de Vénus : plante à feuilles très découpées, à capitules de petites fleurs blanchâtres groupées en corymbes (fleurs en tisane, feuilles en aromate, médicament d’Achille). Le millepertuis ou fleur de la St Jean : dont les feuilles contiennent de nombreuses petites glandes translucides, huile essentielle pour brûlures et coups. Le sureau : plante protectrice, la vanille du pauvre. La monarde : famille des menthes, elle fut décrite pour la première fois au 16 ième siècle par Nicolas Monardes, médecin botaniste espagnol. Elle devint célèbre au cours du boycott des importations du thé à Boston en 1773, pendant lequel les colons burent cette plante en infusion (plante des Indiens ou thé d’Oswego). La bourrache : dont les petites fleurs étoilées (roses ou rouges) deviennent bleues pour la pollinisation, dépurative et riche en vitamine E, nous les dégusterons sur des toasts à la purée de sésame, goût d’huitre. Le cynorrhodon ou baie de l’églantier, riche en vitamine C, découvert en 1819 par les peuplades amérindiennes, aujourd’hui on les trouve en confiture, sirop, ketchup. Autrefois les enfants les utilisaient en poils à gratter. La jusquiame : plante des décombres à feuilles visqueuses et fleurs jaunâtres rayées de pourpre, plante des sorcières servant à confectionner des philtres et des onguents, en phytothérapie elle est prescrite comme antalgique et sédatif. Le frêne dont le bourgeon régénère les ligaments et sa frénette, boisson rafraîchissante et de longévité. La reine des prés, diurétique, anti-inflammatoire dont l’acétylsalicylique se retrouve dans l’aspirine.

Les participants ont pu déguster : toasts aux fleurs de bourrache, à l’ail des ours, frénette, sirop de sureau et infusions diverses. Très bonne participation.

La pharmacopée (recueil officiel des médicaments) a porté le nom de Codex, en France, de 1748 à 1963. Le diplôme d’herboriste a été supprimé en 1941.

 

 

Vendredi 15 septembre 2017 – Dernier passage (pour cette année) de L’Epicerie Culturelle

Les bénévoles transportent douze résidents jusqu’à la salle du Mille Clubs de Propières. Orchestre Curcubital, Lutherie potagère, on les appelle « les Polissons Curcubital » (les Polissons sur courges). (Gwénaël, Olivier, Valérie). Elles s’appellent Calebasses, Cabassas, Gourdes, Calabash, Courge, Cougourdon… elles proviennent d’Europe, d’Asie, d’Amérique, elles suscitent la curiosité, séduisent ou fascinent… séchées puis évidées, leurs coques très dures, imputrescibles et étanches constituent des matériaux pour diverses utilisations (usage domestique, objet rituel, instrument musical). Une rencontre de lutherie et de musique médiévale prolongée par le verre de l’amitié.

 

 

Jeudi 7 septembre 2017 – Sortie en minibus à la Miellerie du Fût d’Avenas

12 résidents, 2 personnes du village, 3 bénévoles. Le Monde des Abeilles. Giselle et Pierre Cochet expliquent la vie des abeilles, le métier d’apiculteur, les techniques de fabrication du miel, de l’hydromel, de la gelée royale, les bienfaits du miel (500 ruches bien placées dans des endroits stratégiques riches en flore et 10 ruches consacrées à la fabrication de la gelée royale).

Les résidents ont pu déguster différents miels (miel de fleurs de printemps, de sapin, de châtaigner, de bruyère, de pissenlit…). Proscrivez tout pesticide et herbicide de votre jardin et laissez pousser une zone sauvage ou les petites fleurs pourront s’épanouir… il faut butiner un million de fleurs pour faire un kilo de miel. Visite très enrichissante.

 

Vendredi 11 août 2017 – L’Épicerie Culturelle

Embarquement immédiat pour quelques fragments de l’Odyssée d’Homère, avec Marie Sciascia, comédienne et Pierrick Goerger, musicien compositeur. Une quarantaine de personnes sous les platanes de la résidence, la température est fraîche. Retour d’Ulysse vers Ithaque après la chute de Troie. Imaginez le ressac, la mer, les pins... « Combien en son cœur il éprouva de tourments sur la mer… », dix ans pour retrouver sa Patrie, un voyage jonché d’aventures, de terribles rencontres, fureurs de Poséidon, ruses de la magicienne Circé. Improvisation libre ou interprétation structurée, une voix rauque, un rythme de jeux musicaux suit les sinuosités des sentiments jusque dans la trahison.

« Quand tu prendras le chemin vers Ithaque, souhaite que dure le voyage … Et n’atteins l’île qu’une fois vieux, riche de tous les gains de ton voyage… » (Ithaque 1911- Constantin Cavafy – Sagesse du voyage).

 

Mardi 8 août 2017, Conférence-Diaporama : L’Agriculture d’Hier à Aujourd’hui...

 

...par M.Huet, écrivain et poète de la région lyonnaise (14 résidents, 3 personnes du village, 4 bénévoles).

L’évolution de l’agriculture de l’Antiquité à nos jours, de la chasse à l’élevage, de la cueillette à la culture intensive. Esclavage, servage, féodalisme, libération progressive de l’homme… des premiers outils à la mécanisation actuelle.

Exposé détaillé autour d’échanges avec les participants et de belles photos.

 

Mardi 25 juillet 2017, Maison du patrimoine de Matour

Départ 15h en minibus pour la Maison du Patrimoine de Matour (15 résidents, 1 personne du village, 3 bénévoles), une aventure ! Le manoir comporte une partie centrale du 18e siècle (à haute toiture) reliant deux petites ailes plus basses et plus anciennes des 15e et 17e siècle. Une exposition permanente est répartie sur 13 salles, nous ne les visiterons pas toutes, trop d’épuisement pour les résidents. Deux fours banaux du 15e siècle encore en activité, une collection d’animaux naturalisés, des pièces archéologiques, un cabinet de curiosités, des outils et accessoires ancestraux, puis une petite pause sur les bancs de l’école d’autrefois, avant de reprendre le bus.

Excellente promenade dans l’histoire et les traditions du patrimoine de la Saône-et-Loire, bien guidée par un amoureux de patois, de légendes et d’anecdotes locales.

 

 

Lundi 17 juillet 2017, animation autour des plantes avec Madame Ducroux d'Ouroux

La loi du nombre est d’être plus que les Grâces et autant que les Muses… 9 résidents sont présents ainsi que quelques bénévoles. Reconnaître, cuisiner, déguster les plantes sauvages et les herbes fines du jardin, des ingrédients miracles aux multiples bénéfices sur notre santé (menthe, basilic, ortie, romarin, thym, serpolet, plantain, pimprenelle, marjolaine, origan, sarriette, calendula, bourrache…). Fabrication de pestos à toaster, que l’on déguste en fin d’après-midi, accompagnés d’une limonade « détox » maison, à base de reine des prés. Jeux de textures tout en souplesse et en couleurs, dont nous garderons le secret et pas le moindre édulcorant ajouté. Pause délicieusement épicurienne.

 

 

Mercredi 12 juillet 2017, atelier pâtisserie

Atelier pâtisserie avec Nathalie (agent polyvalent)

14 résidents ont les papilles en ébullition et « sont à l’heure ».

En timbales, en charlottes, on « trempette » les biscuits à la cuillère dans une crème vanillée pour un dessert moelleux et onctueux que l’on savoure froid en fin d’après-midi, accompagné d’une infusion de verveine.

Un bon moment de convivialité.

 

 

Jeudi 6 juillet 2017 – Après-midi « voyage intérieur » au plan d’eau d’Azole

Il est 15h30 et le soleil dope encore le mercure, douze résidents prennent place dans les véhicules des bénévoles.

Pour un meilleur confort, près du plan d’eau, Marie-Rose a chargé les fauteuils de jardin dans l’estafette. Pour certains résidents, ce sera un petit bout de promenade le long des berges ciselées, pour d’autres un regard prolongé sur les eaux mystérieuses de l’étang. Le ponton est courtisé par quelques pêcheurs qui de temps en temps exhibent un esturgeon.

On savoure le calme, puis un pouillot siffleur s’époumone du haut de la hêtraie et vient nous rappeler que les heures s’effacent.

Il faut partager une collation avant de reprendre le chemin pour la résidence. Parenthèse rafraîchissante, hors du temps, dans un eldorado à fleur d’eau.

 

Mercredi 5 juillet 2017 – Repas des bénévoles autour des résidents et du personnel.

Un rendez-vous incontournable. Catherine, Nathalie, Emmanuelle s’affairent dans la cuisine, aux fourneaux les aspirations et le stress s’expriment. Jean-Paul a organisé les tables et dressé 38 couverts, le tour de table est large. Après un apéritif bien garni … « chaud devant » voici la paëlla, odorante, mijotée et les plats ont l’esprit large ! Puis fromages du terroir et compotée de fruits frais présentée dans une pastèque taillée en forme de panier. C’est beau et délicieux. Un bon moment présent.

Merci au personnel, aux collaborateurs bénévoles pour leur engagement.

 

 

Vendredi 30 juin 2017, 17h30 – L’Épicerie Culturelle

Dans la salle à manger de la résidence, 14 résidents, 4 membres du conseil d’administration, 1 personne du Perréon (fût-ce la pluie qui découragea les venues extérieures !). Le collectif « L’Arbre Carapas » présente : « Ailleurs Inattendu »

Deux musiciens, Hélène Peronnet (voix, violon, lutherie sauvage) et Sylvain Nallet (clarinette basse, scie musicale) racontent en mots et en musique les voyages oniriques, les traversées intérieures du poète Henri Michaux (1899-1984, poète belge naturalisé français en 1955). Ne cherchez pas à comprendre, laissez-vous emporter au diapason de l’univers ludique du poète. Le duo circule dans un espace imaginaire composé d’histoires, de surprises sonores, de vocalises lyriques. Racodi et nijidou, engourdis, indécis ; race rinrin n’existe pas ; le fond de l’âme des nipidoux est rinrin ; les hivinizikis toujours dehors et à cheval ; le berger d’eau siffle une source ; l’invincible bâillement des K et des E ; les vibres aiment l’eau ; mam-mam-mam ; atchum... Le Monde est Ailleurs.
Pour terminer, la scie musicale accompagne artistes et assemblée dans « La Vie en Rose » avant de partager le verre de l’amitié et le gâteau au chocolat préparé par Marlène, l’intendante de l’Épicerie Culturelle. Merci pour ce voyage sonore, imaginaire et excellent.

 

Mercredi 14 juin 2017, 15h30 – Concert à l’Ecole de Musique de Propières

Malgré le temps orageux, 15 résidents sont transportés par les bénévoles jusqu’à l’Ecole de Musique, les enfants les épatent chaque année par leur plaisir de jouer et leur spontanéité. Victor, pas plus grand que sa guitare sur « Jeux Interdits », Elia, Clémence, Marie, Camille, Louane au piano (deux mains ou quatre mains) sur sonates ou symphonies, Nino à la batterie, quatre petites « Miss » à la flûte sur « La Comparsita » etc. Puis les treize enfants ont interprété « L’Oiseau et l’Enfant » (prix eurovision 1977 ) « … pour que la vie s’habille de fête et que la nuit se change en jour… ». En deuxième partie, les choristes « d’Accroche Cœur » ont interprété : Brume, Ma liberté, Chanson pour l’Auvergnat, Ode à la joie, Santiano etc. Un goûter partagé termine l’après-midi.

Un grand merci pour Anne-Laure Biessy, directrice de l’Ecole de Musique pour son engagement dans ce concert, aux choristes, aux petits musiciens, aux parents qui les ont accompagnés, aux bénévoles, pour ce moment festif et convivial offert comme chaque année aux résidents par « l’Echo du Vallon ».

 

 

Vendredi 9 juin 2017, 15h30 – Le groupe d’animation de Tancon « le Temps de Vivre »

Conteurs et chanteurs sont venus partager l’après-midi avec les résidents. Chants d’espoir, d’amour et de paix, entrecoupés d’anecdotes drôles et parfois piquantes (les belles-mères étaient sur la sellette, ou à l’abordage). Un travail sur voix étonnant. En fin d’après-midi, on sirote le verre de l’amitié, accompagné de moelleux gâteaux. Du rêve et… de la chaleur. Un très grand merci au « Temps de Vivre ».

 

Jeudi 1er juin 2017, atelier jardinage

Cap vert (vers) le portail d’entrée – carrés « potager surélevé ». Jean-Paul, gardien de la résidence, anime cet atelier, pas-à-pas, depuis la deuxième quinzaine de mai, en principe le jeudi matin de 10h à 11h, selon l’air ! du temps ! Préparation du sol, plantations d’herbes aromatiques et médicinales, conseils et discussions autour d’une culture débridée, sans pesticide, confection de petites étiquettes en « bois de cagette » pour identifier les plantes. C’est beau, éducatif, distrayant et le résultat est odorant. Pour certains résidents c’est un temps de retour à la terre. À chaque jardinier son éden « jardiner c’est créer un monde ». Merci Jean-Paul.

 

Mercredi 31 mai 2017, après-midi jeux de société avec les Collégiennes

Elles s’appellent Thérèse, Pauline, Gervaise, Claire ou Solange (prénoms modifiés), elles ont entre 12 et 15 ans, elles sont venues du collège de Monsols, accompagnées par Natacha, animatrice à VHB, pour partager avec les résidents un après-midi jeux de société : scrabble, belotte et… smoothie. Smoothie ! … un jeu de Wilfried Fort, un jeu de cartes de collecte et de stratégie de 6 à 99 ans, un zeste de mémoire, une pincée de chance et de nombreux fruits, en associant vos cartes à celles du centre de la table, vous réaliserez de délicieux smoothies (des notes vertes réveillées par des compotées de fruits rouges). Pour enfin partager un agréable goûter. Merci à Natacha et aux collégiennes.

 

Mai 2017, atelier créatif, découpe et collage « à la Prévert »

Jacques Prévert ( 4 février 1900 – 11 avril 1977 ).

Le souvenir de Prévert, s’il doit beaucoup à l’écran, à la scène et à quelques inoubliables mélodies est aussi profondément associé à un univers de beaux livres, d’illustrations, d’estampes et de collages. Et l’on sait que Prévert avait une véritable passion pour la découpe et le collage, de l’argus de la presse aux imprimés de tous ordres (religieux, commerciaux) créant de drolatiques et fantasmagoriques montages.

Qui en ce quarantième anniversaire de la mort de Prévert, n’aurait pas souhaité participer aux hommages rendus ? C’est ainsi que les résidents, dans le cadre de l’atelier créatif, sont entrés dans l’imaginaire prolifique et le bric-à-brac légendaire des collages « à la Prévert ». Leurs travaux ont été exposés le 30 mai dans la salle Fontalet à Monsols lors d’une animation en l’honneur du poète, animation organisée par la Médiathèque Départementale en liaison avec les bibliothèques de Propières, Monsols, St-Igny-de-Vers et le collège de Monsols. Ces compositions sont de retour à la résidence où vous pouvez les admirer.

« Pour Pablo Picavert… son ami… Jacques Précasso »

 

 

Vendredi 19 mai 2017, Assemblée Générale de l'Association "La Résidence la Roche d'Ajoux"

 

Mardi 9 mai 2017, ateliers numériques à la Résidence

 

Les mardis, du 9 mai au 4 juillet 2017, de 15h à 17h. Ateliers financés par la CARSAT et animés par Madame Laëtitia Di Folco.

Un groupe de 12 personnes, résidents et personnes de l’extérieur. En images et en mots, la température monte dans la salle à manger de la résidence. Pour certains, ce sont les premiers pas dans le numérique, pour d’autres un besoin d’aller plus loin… un mélange de fragilité et d’audace. L’accueil est toujours chaleureux et la pause-café la bienvenue. Une autre cession est prévue, dans ce havre de paix, pour un deuxième groupe de 12 personnes, les mardis, du 12/09 au 14/11/2017.

 

Mars-avril 2017, regards sur les ateliers « création et récréation »

 

Atelier Katy : masques de carnaval

L’art vénitien vous transporte sur la lagune : concentrés de couleurs prêtes à incendier le regard, particules de voilettes difficiles à dompter, pépites d’or et d’argent, poussières d’étoiles pour un regard voie lactée et hypnotique.

« Je suis le masque libre de tout rôle, j’observe tout ce qui vient s’encadrer dans ma mire, sans rien décrire ni recenser…. ». Merci Katy

« Donnez-lui un masque et il dira la vérité » Oscar Wilde.

 

Côté tricot

Les aiguilles des bénévoles et des résidentes s’échauffent, il faut terminer les « couvre-chefs » multicolores qui vont parer coquetiers et œufs en chocolat pour les petits écoliers et ce avant les vacances de Pâques.

Un atelier qui combat le stress et vide l’esprit. Merci Hélène, Josette, Marie-Rose.

 

Que pensez-vous d’un atelier vannerie ?

Ce projet a été évoqué au Conseil de la Vie Sociale. Le 19 avril, M. Fayard est venu initier les résidents à la vannerie sur arceau, vannerie aux origines paysannes mettant en œuvre des matériaux sauvages : noisetier, châtaignier. Peu d’outils (sécateur, pince et couteau) mais de la maîtrise et de la pratique. Récolte des rejets orientés nord, en vieille lune, hiver ou fin d’automne, avant la montée de la sève. Anse, bordure et côtes (en châtaignier) constituent le squelette du panier. Le tissage ou la clôture (en noisetier) s’effectue avec un point que l’on appelle brin perdu avec une clé de serrage sur la bordure. A l’intersection de la bordure et de l’anse, une autre clé nommée rosace ligature les deux éléments. Nous avons assisté à l’éclissage du noisetier, à l’assouplissement sur le genou, au dédoublement, à l’affinement de l’éclisse, au montage et au tissage du panier. Puis un petit regard sur le travail du rotin, plus souple.

C’est un savoir-faire que l’on aimerait endosser, mais l’arthrose des mains combat les désirs, tout est compliqué et l’art trop difficile. Nous ne pouvons poursuivre cet atelier. Merci M. Fayard pour votre patience et pour ce bon moment.

 

Mardi 8 mars 2017, la chorale de Saint-Germain-la-Montagne (La Fauvette)

5 hommes - 5 femmes (la parité), avec un nouveau répertoire.
En cet après-midi pluvieux, nous fêtons les grands-mères… (et bien d’autres…), nous avons quelques jours de retard, puisque c’était le dimanche 5 mars la fête des grands-mères, mais peu importe. Six personnes du conseil d’administration, six personnes du village entourent les résidents.

Dalida, Nana Mouskouri, Michel Delpech, Hugues Aufray, Richard Anthony, Luis Mariano… etc sont à l’honneur. Des mélodies françaises (parfois héritières de la littérature poétique) qui hantent « les souvenirs de notre tendre enfance et chantent les beaux jours à jamais perdus… ». Patrick, le baryton revisite « les grands sombréros et les mantilles, les Carmen et les Figaro dont les yeux brillent… ». François et ses trémolos fait vibrer « Mamie oh Mamie… ». Suzanne plonge dans « Le Torrent ». Images fortes racontant une multitude d’histoires où chacun peut retrouver la sienne. Puis voici Josette, le troubadour des Fauvettes, une personnalité historiquement datée, qui interprète en patois « La Tieulotte du Mouni » (la culotte du meunier), un régal pour les passionnés de patois.

Journalistes ! pour votre première page nous vous offrons un titre formidable : « La ballade des gens heureux.. ».
Puis associons les mots et les mets pour déguster les gros gâteaux (au chocolat et aux fruits) préparés par Thierry (le cuisinier). « C’était bien, c’était chouette, quand on faisait la fête…chez Laurette ». Un savoureux « garde-temps » dans un paysage politique bien chaotique.

Merci à tous.

 

Jeudi 12 janvier 2017, la Galette des Rois à la Résidence

Animation musicale par Mme Françoise Lafon (chants) et M. Jean-Philippe Géréssy (guitare, flûte, harmonica, chants). Un show d’1h30 où le passé sort de l’oubli, mélodies des années 60 à 70…

« Hier encore j’avais vingt ans… Et d’aventure en aventure, de train en train… J’attendrai le jour et la nuit…Sur la plage abandonnée… Il y a le ciel, le soleil, la mer… C’était la dernière séance*… C’est ma vie… J’ai la mémoire qui flanche… Laissez parler les p’tits papiers… Colchique dans les prés… J’entends le loup, le renard, la cigogne… etc, etc. Et bien évidemment quelques sérénades plus anciennes : L’atelier de couture est en fête… Les amants de Saint Jean…»

Tout fuit, tout glisse, on se dit que l’on est bien ici. Nous remercions très sincèrement Mme Colette Darphin (Conseillère Départementale de notre canton de Thizy-les-bourgs) qui a partagé avec les résidents, les bénévoles et quelques personnes du village, cet espace de lumière où la galette était « * la dernière séquence » de l’après-midi. Merci aux musiciens.


 

Projet Ecole | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011